jeudi 5 avril 2018

Les étapes du repiquage (30 mars en jour fruit)

Quelques photos qui complètent l'article détaillé sur l'empotage

Les plants en alvéole : stade 1ère feuilles
Un chef d'équipe souriant

une équipe concentrée

Transport vers la serre

Substrat professionnel Herbs bio

L'empotage en pot des plants en motte de 10.5
Amandine écrit le nom de la variété sur le pot, pas de mélange !




In english please !!


Hi everbody !

 It's Solène, I come back today to talk to you in english, as you can see. 
It's our english teacher who gave us the idea, Madam Taussat, when we where in class my teacher said " I watched your blog and i find it very cool, it would be nice to write an article in english no ?!" We haven't a big level in english but we try ! (Sorry for the mistakes...)

This article has for goal to talk about the result of this adventure

Soon It will be the end for us on the blog 😢 and the result is very rich for us, we have learn so much things, and we made concrete things, and today we are very proud of our work. We have learnt to write articles, to shoot a moovie, and draw, and specially working with a partner, Mister Rohr. In the project we are all well heard and we have all made a great work. And now we hope to win a first place !!

This afternoon we made a picture and we are all beautiful like .... a truck !!!! 🚚🚚





The sun shines in Marmilhat

A good team


Une affiche en 3D

Bonjour c'est Jeoffrey

Aujourd'hui je vais vous parler de la création de l'affiche, 
plus précisément de la création d'un DIORAMA 
(la maquette du mandala en bas de l'affiche)

beaucoup de calculs !

Pour commencer je l'ai créée entièrement car pendant plusieurs années j'ai pratiqué une activité de modélisme.

       J'ai fabriqué un contour de bois qui faisait les dimensions que l'on avait choisie avec la classe la séance d'avant.
     J'ai fait comme des alvéoles au milieu du cadre à l'aide de bande de carton pour avoir un intérieur et un contour très solides.
      Ça me faisait un support plat de 7 cm de hauteur, pour remédier à ça j'ai rajouté tous les 10 cm des bandes de carton de 23 cm de haut pour avoir une pente avec une bonne inclinaison pour que le diorama se voit correctement quand on prendra la photo pour l'affiche, il ne faut pas oublier de faire un rebord plat en haut pour que les immeubles fabriqués par mes collègues puissent tenir droits. (ça a fait beaucoup de calculs ). Un bon support pour de la 3D.
le diorama en cours de finition

           Ensuite j'ai recouvert toutes les alvéoles par une bande de carton entremêlée, une fois dessus une fois dessous etc... C'est un peu compliqué à bien expliquer.

       Une fois finie, il ne me reste plus qu'à tout recouvrir  avec du journal collé à la colle à papier      peint. Une fois sec j'ai découpé deux buttes pour le mandala dans du carton que j'ai recouvert aussi de    journal.

 Pour finir il y a Amandine qui m'a expliqué comment on pourrait le peindre : couleur marron pour la terre et vert pour la culture des légumes. 
Une fois peint, il ne restait plus qu'à inclure 1 pied de tomate découpé dans du carton par Benjamin, un jardinier en bois créé par Alexis et des petits morceaux de bois collés sur les buttes pour faire comme le BRF de la ferme urbaine.

Le diorama prend forme

Le BRF est collé

Solène a découpé et colorié  le pied de tomate

En voyant l'affiche terminée en 3D vous ne pensiez peut être pas à toute cette préparation !





 

Délicieuses courgettes

Je suis Benjamin aujourd’hui je vais vous donner quelques idées de recettes à faire et des renseignements sur les propriétés nutritives des courgettes.

Il s'agit d'un légume que j'aime bien, dans mon jardin il y en a vraiment beaucoup même de trop, j'en plante 8 pieds (4 pied de courgettes rondes et 4 de courgettes longues). 
La prof me dit que je peux les donner à mes poules et à mes oies si j'en ai trop mais je lui ai dit non car je n'aime pas le gaspillage donc je préfère les cuisiner (j'aime bien cuisinier ) ou bien les partager avec mes voisins.
C'est donc pour cela que je m'en sers pour faire des courgettes farcies ou alors des gratins  ou bien aussi une excellente quiche à la courgette.😋 Tous ces bons plat vont vous donner l'eau à la bouche, alors allez vite chez M Rohr acheter des courgettes en été si vous n'en avez pas !



Intégrée à notre alimentation, la courgette est un réel partenaire santé. En cuisine on  apprécie aussi bien le légume que sa fleur jaune. La courgette possède des propriétés antioxydantes et anti inflammatoires : anti-cancer, antivirales et anti-douleur. La courgette contient des caroténoïdes, qui sont des pigments qui donnent aux végétaux leur couleur jaune-orange. La courgette contient aussi de la vitamine C

                                                     
  1. Je vous partage ma Recette de courgette farcie, comme je la fais à la maison :

  2. Je vais ramasser 3 à 4 courgette dans mon jardin, ensuite je m'installe dans ma cuisine pour un petit moment. Je commence par couper les courgette en deux en enlevant la queue, après avec une cuillère j'enlève absolument toutes les graines il ne faut pas qu'il en reste un car mon père n'aime vraiment pas ! Il suffit qu'il reste une seule graine il ne voudra pas en manger ! Dans la foulée, j'épluche car mon père n'aime pas non plus la peau ! Je mets les épluchures dans un bol pour les donner à mes lapins. Ensuite je prends de la farce à saucisse déjà toute prête que je mets dans mes courgettes et je les recouvre de leurs chapeaux. Je les dispose ensuite dans un plat transparent avec un peu d'eau pour ne pas faire coller les courgettes au fond de plat (car sinon après il va valoir qu'on gratte). Dans mon plat je mets aussi des tomates et des pommes de terres que je farcis aussi et j'assaisonne le tout avec un peu d'huile. Je mets le tout au four et le temps que ça cuise, je vais nourrir mes lapins avec toutes les épluchures et mes poules avec les graines ! Finalement mes animaux en profitent aussi ! 


Le manque d'eau à la ferme urbaine


Bonjour Lecteurs , Lectrices 

Je viens vous parler de l'économie d'eau à la ferme urbaine car la parcelle de culture possède peu de ressource en eau en dehors d'une petite réserve (mare).  Donc M. Rohr a intérêt à mettre en place des techniques pour que les cultures de tomates ne manque pas d'eau car en plus à Clermont il ne pleut pas souvent en été (environ 400 mm par an, c'est pas beaucoup)

Vous avez pu voir l'importance de la matière organique sur la parcelle
Cette matière organique (futur humus) s'associe avec le sol (ici argileux), ce qui forme le Complexe Argilo-Humique. La présence de matière organique permet donc de retenir davantage d'eau dans un sol.

Plus on plantera les plants de tomates en profondeur plus les racines se développent dans un horizon frais et moins elles souffriront de la sécheresse.

Pour plus de fraîcheur on va ajouter également une bonne épaisseur (20 cm) de paillage au moment de la plantation de nos plants de tomates : avec de la paille et du BRF (bois fragmenté), mais c'est de la matière ligneuse.
Des 'petite bêtes' du sol (vers de terre...) vont décomposer ce paillage petit à petit. Pour cela elles ont besoin d'azote. Problème ! Les décomposeurs volent l'azote à la plante, elle ne pourra plus se développer si on est pas attentif ... Ce problème se nomme 'la faim d'azote'. Heureusement il y aura assez de compost ou de fumier donc assez d'azote pour tout le monde !

Quelques autres techniques à l'aide d'une simple bouteille en plastique. J'ai cherché et trouvé cela, n'oubliez pas que M Rohr cherche à recycler : écologique et économique !

1ère  technique c'est d’enterrer une bouteille la tête en bas avec un système de goutte à goutte sur le bouchon.

2ème technique c'est un goutte à goutte naturel !
1er  étape: faire un trou  et mettre une première bouteille coupée remplie d'eau
2ème étape: mettre une bouteille de 5 L par dessus.
3ème étape:laisser le soleil faire son rôle d'évaporation de l'eau, qui va se coller aux parois de la  grosse bouteille , qui va glisser le long de la parois pour se retrouver dans le sol ou sur le paillage pour une économie d'eau encore plus importante.


La nature à la capacité de s'adapter à toutes situations ! Moins on arrosera les plants plus ils s'adapteront à la sécheresse. Les futures semences seront plus "résistantes au manque d'eau" que les précédentes. M.Poot Pascal a très bien compris ce concept ! Je vous conseille d'aller voir son expérience.

                                                                                                                             écrit par Laïla

Interview de Mme Bicard

 BONJOUR C'EST THÉO ET J AI INTERVIEWE Mme BICARD 
qu'est ce qu'elle a pensé de l'aventure du concours ?
 
Mme Bicard est notre enseignante d'horticulture, elle est exigeante avec nous mais aussi super sympa et drôle. (mais elle n'aime pas trop les gros mots alors on doit faire attention quand on parle 😊) 
J'ai décidé de demander à Mme Bicard ce qu'elle a pensé du concours, de notre projet à la ferme urbaine. Et pour bien me souvenir de ce qu'elle dit, je l'ai enregistrée. Voici son interview.

 Qu' est ce que vous avez pensé du concours?
J'ai trouvé que, en temps que prof, ça  m'a permis de faire cours d'une autre façon, au lieu que le prof reste au tableau et les élèves devant leur table. On est allés chez le maraîcher, on a travaillé en salle informatique et on a beaucoup réfléchi tous ensemble, c'était bien cette façon de travailler. 

Qu'est ce que vous avez bien aimé ?
J'ai aimé le partenariat avec un professionnel, M Rohr (le responsable  de la ferme urbaine) parce que ce n'est pas courant de pouvoir travailler sur le thème de l'agriculture en ville. Et vous 'mes' élèves, vous avez beaucoup progressé pour écrire les articles, car au début ce n'était pas évident. J'aime travaillé sous la forme de projet professionnel. C'est une belle expérience pour vous car en général vous ne savez pas bien communiquer sur ce que vous faites au Lycée. Et puis cela a resserré les liens entre vous et créer de la cohésion, du partage.

Qu'est ce que vous avez moins aimé?
J'ai moins aimé le fait que c'est un concours ambitieux sur un temps assez court. Il faudrait que le concours dure par exemple sur toute l'année scolaire.

Vous êtes satisfaits de nous, du travail de vos élèves ?
Oui, vous êtes des élèves motivés ! 

Vous voudriez refaire ce concours l'année prochaine ?
Je ne sais pas car en classe de terminale il y a beaucoup de travail pour préparer le bac. Peut être que cela conviendrait mieux à une classe de première. On verra. J'espère que ce projet donnera envie à d'autres jeunes de venir étudier à Marmilhat !

L'an dernier les terminales ont déjà participé à ce concours. Vous aimez mieux notre projet ou celui de l'an passé (production de plants de haie  'label local' pour un pépiniériste) 
Les deux ! ce sont des projets différents mais très actuels qui reflètent bien l'évolution des pratiques, plus respectueuses de l'environnement et des personnes.

Est que on a une chance de gagner d'après vous?
Je pense que OUI ! Vous avez été très motivés et engagés et vous avez fait de votre mieux ! Bravo à vous !

MERCI Madame pour ces réponses à mes questions


lundi 2 avril 2018

Action-réaction en décalé

Le concours est presque fini, quel boulot ! Mais vraiment ça vaut le coup car on a appris plein de choses de façon différente.

Alors, il ne sera pas possible de tout présenter pour le concours, tout ce qu'on fait pendant le  projet avec M Rohr : 
En effet, vous avez compris : on produit des plants de tomates pour la ferme urbaine et la classe ira les planter après les saints de glace (mi mai) à la ferme urbaine. Et le concours est évalué seulement entre décembre et avril .... Mais bien sûr on continuera à vous informer de toutes nos actions

. Venez sur le blog pour nous soutenir et nous faire connaitre
😊👍😏


Pour M Rohr on va donc :
* Produire les plants de tomates, vous avez lu nos articles qui expliquent comment on a fait : réfléchir puis semis et repiquage en respectant le calendrier lunaire et les règles de la production bio. Ça s'est passé sur 3 mois, entre janvier et mars.
* Planter les plants : après les saints de glace
* Communiquer à la Ferme Urbaine sur ce qu'on fait par des petits flyers et infos sur place avec des affiches dès la plantation. Pour le moment on a pas avancé sur ce point car on voulait d'abord terminé la vidéo et l'affiche avant d'aller plus loin. Et puis il y a le bac à préparer.